Mon ADN

Enfant, j’observais, fascinée, mon grand-père lire et calligraphier en arabe et en hébreu, et longtemps, j’ai cru que j’étais arabe moi aussi… Mais un jour, j’ai compris que j’étais en réalité la petite-fille d’un Français né en Tunisie. Je n’étais donc pas officiellement arabe !

Ce fut pour moi une révolution identitaire déterminante dans ma vie. Ainsi, jeune et infatigable, j’ai tenté de balayer les différences. J’ai d’abord bien entendu appris l’arabe et voulu également connaître tout ! J’ai donc mené en parallèles de multiples études universitaires qui m’ont permis de me confronter à l’Autre et de vivre à l’étranger : littératures, philosophie et langues. J’ai ainsi commencé ma vie professionnelle par l’écriture et la mise en scène de plusieurs pièces de théâtre. J’ai ensuite parcouru le Monde Arabe. Après 5 années à Tunis, j’ai compris qu’il ne s’agissait pas pour moi d’effacer les différences entre les gens, mais qu’au contraire, il me faut aller puiser l’identité dans l’individu.

Je vis depuis à Paris me consacre à mon travail d’auteur photographe et plasticienne, essentiellement à travers des expositions. Deux expositions à Chelsea (New York) m’ont rapidement permis de créer ma série Animétro laquelle a connu un vif succès et a ouvert la porte à plusieurs cartes blanches et résidences au Muséum d’Histoire naturelle de Paris.

Le Musée de l’Homme expose actuellement une de mes séries de portraits à l’occasion de l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. http://www.museedelhomme.fr/fr/agenda/evenement/en-droits

Je prépare aujourd’hui un livre photo sur le rapport entre photographie et taxidermie avec les éditions HEMERIA.