• Animétro

    ANIMETRO est né de la rencontre passionnante entre les deux photographes Clarisse Rebotier et Thomas Subtil.

    Le travail personnel de Clarisse s’articule autour de mises en scène sensuelles et humoristiques se jouant avec délectation de troublants changements d’échelles. Des figurines ou des insectes paraissent vivants, voire à taille humaine, tant l’illusion de leurs faits et gestes est palpable... A regarder ces scènes, on ne sait plus distinguer ce qui est réel de ce qui est factice, tant notre point de vue sur le monde est dérangé. L’artiste déploie ici tout son talent, celui de plonger le spectateur au cœur de l’image et de l’action. Elle sait ainsi, grâce à son humour, nous émerveiller par son approche ludique et surprenante du monde.

    C’est leur même vision ludique et poétique de la photographie qui a poussé Clarisse et Thomas à travailler ensemble pour cette série. Ils proposent ici une version bien à eux de ce que pourrait être le quotidien d’animaux dans le métro parisien. S’inscrivant dans la nouvelle photographie contemporaine émergente, leur création est décomplexée et puise dans les possibilités offertes par les nouvelles techniques numériques.

    Les animaux de Clarisse et Thomas prennent ainsi vie dans un espace quotidien qui nous semble tout à coup bien différent... Et, pourtant, tout semble naturel : l’autruche crie sur le conducteur de train, la girafe et le zèbre discutent sur le quai, tandis que le lion se faufile discrètement sous un portique. Entre photo-montage et onirisme, les mises en scène de la série Animétro portent un regard amusé sur notre quotidien des transports en commun en venant perturber notre vision bien linéaire de ces espaces.
  • Instant Sex Food

    Dans cette série “éroticoculinaire”, j’ai associé des petites sculptures de femmes lascives à des aliments de consommation courante et variée.

    La mise en scène est intégralement réalisée en studio, parce que je cherchais à fusionner au mieux ces éléments à travers une lumière volontairement palpable ; la quasi monochromie permettant, comme en peinture, une exploration minutieuse des différentes valeurs de blanc.
    Cette série de photos est comme une liste de recettes charnelles qui propose un regard à la fois sensuel et humoristique sur le corps, et offre des petits bouts de femmes “à consommer” : Dita Von Endive, Bettie Chou-fleur, Peggy Sue Camembert… autant d’effeuilleuses miniatures qui se prélassent telles les Pin’up, dans nos assiettes.
  • Micromégas

    Dans la série Micromégas, de minuscules ouvriers investissent un corps dénudé, faisant des replis de la peau un terrain de jeu, un véritable chantier de construction imaginaire, tout un monde fait de poils et de peau sur lequel l'artiste porte un regard humoristique et décalé.

    L'ouvrier en bleu de travail devient l'égoutier de nos oreilles, les plis du front sont des sillons de terre creusés par la charrue du laboureur ou le téton sert d'enclume au forgeron.

    Par ce changement d'échelle, ces lilliputiens de l'érotisme orientent le regard du spectateur vers une nouvelle forme d'intimité. Notre propre corps est alors en proie aux gestes de ces petits êtres qui nous troublent par leurs intrusions intimes. On ne sait plus, à regarder ces scènes, ce qui est réel, ce qui est factice, tant le corps dénudé se fond en paysage, tant ces figurines paraissent à taille humaine, tant l'illusion de leurs faits et gestes nous dérangent.

    L'artiste déploie ici tout son talent, celui de plonger le spectateur au cœur de l'image et de l'action. Une façon de voir le corps et le monde bien à elle.
  • Spidermadone & Co

    La série Spidermadone & Co est une suite de mises en scène insolites de petites figurines de fiction, donnant à ces personnages la faculté de vivre pendant l'absence de leurs propriétaires dans des scènes tirées du quotidien le plus banal de nos appartements.

    Un sujet traité avec beaucoup de sensibilité et d'humour, suggérant au passage que ces personnages, de plus en plus présents dans notre quotidien (jouets, films d'animation, objets promotionnels, publicité…) seraient une manière de fuir joyeusement une réalité contemporaine trop pesante… égratignant au passage une société de consommation où la publicité surabonde.